Accueil


Vous avez bien lu, il est tout à fait possible de résorber le chômage très rapidement. Certains pays européens l'ont fait, pourquoi pas la France ?

Le projet que nous proposons est de donner un travail d'ici 6 mois à 2 millions de chômeurs, puis 2 millions d'emplois supplémentaires dans les mois qui suivront.

Cette mesure coûtera :

    • 0 euro à l'Etat (zéro)
    • 0 euro aux contribuables (zéro)
    • 0 euro aux entreprises (zéro)
    • 0 euro aux associations (qui vont pourtant bénéficier de volontaires)
    • 0 euro d'accroissement de la dette de l'Etat...

« Mais qui va payer ? » allez-vous demander ? Personne, le système est autogéré, et se sert, selon les volontés de chacun, de l'argent qui lui est déjà réservé (et qui est déjà physiquement bien présent dans les comptes de diverses structures) : Assedic, RMI, formation professionnelle, etc...

Vérifiez vous-même ces coûts.

Les travaux proposés sont en associations à but non lucratif, associations existantes ou à créer. Le rythme de 350.000 emplois par mois sur 6 mois correspond à 3 fois ce qui se pratique aujourd'hui sans problème pour la création d'entreprises privées, avec les contraintes financières en moins.



Quelles associations ?

Le statut du volontaire est encore peu connu, et il fait parfois parfois l'objet d'un amalgame avec le bénévole.

Quelle différence entre un soutien scolaire personnalisé émanant d'une association et celui émanant d'une société commerciale ? Quelle différence entre une crêche privée et une crêche associative ? On dit que le secteur privé serait plus performant, mais est-ce vraiment le cas ? [...]

Exemples d'associations : associations de soutien scolaire, de garde d'enfants (à domicile ou non), de réinsertion professionnelle, d'aide à personnes en difficulté ou à mobilité réduite (personnes âgées, ou avec un handicap), de préservation de la nature et de l'environnement, de débroussaillage et prévention des feux de forêt, de la recherche scientifique, de la mise à disposition de savoirs, culturelles, artistiques, sportives...


Pourquoi « 50 chômeurs députés » ?

Parce que l'Assemblée nationale doit être représentative de la population.

Avec 9 ou 10% (ou plus) de chômeurs et précaires en France, il devrait y avoir la même proportion de gens qui ont connu le chômage parmi nos 577 représentants. On arrondi à 50 députés.



Mais à vous qui visitez notre site, gardez à l'esprit que

notre première demande est une loi
qui permet à chaque travailleur volontaire
de bénéficier d'une indemnité convenable.

Cette proposition ne coûte pas très cher. Nous vous invitons à vous faire une idée sur la page concernant le coût de cette mesure.

   

Il est 16 h 38 min. Page créée en 3 ms.
\