Quelles associations ?

Le statut du volontaire est encore peu connu, et il fait parfois parfois l'objet d'un amalgame avec le bénévole.

Bénévolat
Le bénévole est une personne qui donne de son temps pour différentes actions sociales. Souvent le bénévolat se limite à une présence de quelques heures par semaine. Ce n'est pas le cas du volontaire dont nous parlons dans ce projet. Normalement le bénévole ne touche aucune indemnité.

Volontariat
Le volontaire est une personne qui se consacre pleinement à un travail pour lequel elle n'est pas payée mais indemnisée. Son statut est régit par une loi actualisée en 2006. Le volontariat est très développé en ONG à l'étranger (missions humanitaires), mais trop faiblement en France, alors que nous y avons des besoins.

Salariat
Le salarié est une personne employée avec un contrat de travail et cotisant à toutes les caisses. On retrouve sous ce statut souvent des secrétaires ou des professionnels spécialisés. L'inconvénient de ce statut est de capter une partie assez importante des ressources des associations, et pour cette raison, doit être limité.

Structures privées ou associatives

Quelle différence entre un soutien scolaire personnalisé émanant d'une association et celui émanant d'une société commerciale ? Quelle différence entre une crêche privée et une crêche associative ?

On dit que le secteur privé serait plus performant, mais est-ce vraiment le cas ? Toutes ces structures, privées ou associatives, voire publiques, emploient du personnel qualifié au salaire du marché de l'emploi. Le rendement du personnel est globalement iden-tique. Pourtant les structures privées doivent rapporter de l'argent à leurs propriétaires. Plusieurs axes à cette fin :

  • prix supérieurs dans le privé ;
  • personnel sous pression ;
  • culture du rendement au détriment de la qualité.

Au final, le consommateur est souvent moins bien servi dans des entreprises commerciales plutôt qu'associatives.

Exemples d'associations

  • Associations de soutien scolaire,
  • de garde d'enfants (à domicile ou non),
  • de réinsertion professionnelle,
  • d'aide à personnes en difficulté ou à mobilité réduite (personnes âgées, ou avec un handicap),
  • de préservation de la nature et de l'environnement, de débroussaillage et prévention des feux de forêt,
  • de la recherche scientifique, de la mise à disposition de savoirs, culturelles, artistiques, sportives...

    Notes : 1 – Le Président J. Chirac avait lancé l'idée de regrouper des savoirs au sein de la Bibliothèque de France, pour plusieurs centaines de millions d'euros. Ceci est actuellement réalisé par des bénévoles dans le projet Wikisources (un des volets de l'encyclopédie en ligne Wikipédia). Continuer dans la voie associative permettrait de réduire une bonne partie des coûts initialement prévus, tout en maintenant la partie payante pour les documents délicats.

    2 – Les œuvres (peintures, sculptures, musique, danse...) créées sous un statut associatif seraient propriété intégrale du patrimoine français. Notons que depuis quelques années nous continuons à acheter des œuvres à d'autres pays plus productifs que nous commes les Etats-Unis.



    Voir aussi :

    "Des sociétés de service à la personne existent déjà, vont-elles devoir licencier ?"
    Non, au contraire, on va créer encore plus d'emplois.

    Actuellement, les services de ces entreprises ne sont réservées à ceux qui ont les moyens de se les payer (ménage, soutien scolaire, travaux de jardinage...). Ceci va perdurer pour des aides telles que les ménages, donc sans créer ni concurrence, ni chômage.

    En revanche, des associations de soutien scolaire peuvent être généralisées à encore plus de jeunes, autrement dit, elles peuvent se développer dans des quartiers présentés comme difficiles, et apporter leur aide à encore plus de gens. Les salariés actuels des sociétés de soutien scolaire vont-ils être licenciés ? Normalement non, car il existe toujours une catégorie sociale aisée qui préfère avoir recours à des cours privés plutôt qu'associatifs. (Dans le même ordre d'idées, la République offre une école publique gratuite pour tous, mais certaines familles préfèrent quand même payer des écoles privées.)

  •    

    Il est 13 h 53 min. Page créée en 23 ms.
    \