Pourquoi les organismes non lucratifs ?


Depuis 20 ans, les entreprises ont été les premières aidées, car on considérait qu'elles étaient les seules à pouvoir résorber le chômage.

Pourtant le chômage demeure à un niveau élevé, tandis qu'on voit les bénéfices des sociétés s'accroître.

C'est-à-dire que les aides accordées aux entreprises pour limiter le chômage, finissent indirectement chez les actionnaires, sans qu'ils n'aient résolu le problème.


Nous ne pouvons plus faire une totale confiance au secteur privé. Aussi, nous dirigeons notre programme pour aider le secteur non-marchand français :

  • les associations à but non lucratif ;
  • éventuellement le service public, sous de grosses réserves.

Nous voulons changer de cette situation qui perdure depuis trop longtemps (gardons à l'esprit la gravité du chômage, qui est une atteinte à la personne).

A l'origine, ce sont les entreprises qui ont créé le chômage (à cause de la situation économique qu'elles subissent), et maintenu au niveau que nous connaissons. (Ce n'est pas une accusation, c'est une constatation.)

Les entreprises continuent à demander et à obtenir des aides, sans que le problème du chômage soit concrètement réduit.

Pire, certaines entreprises se servent du chômage :

  • pour négocier à la baisse les nouveaux salaires,
  • pour obtenir des heures supplémentaires de travail gratuites.



  •    

    Il est 1 h 24 min. Page créée en 3 ms.
    \