Principes fondateurs


Si notre mouvement a vu le jour, c'est parce qu'à la base nous avons eu l'idée de proposer du travail à tous ceux qui le souhaitent, dans des délais très courts. Sans cette idée, notre mouvement n'existerait pas.

  • Premier principe : l'application de notre proposition phare
    du travail pour tous, en entreprise, ou en association.

Notre mouvement se distingue par une très grande autonomie de nos membres.

En effet, nous estimons que si les chômeurs ne sont pas actuellement représentés à l'assemblée nationale, c'est entre autres à cause du système actuel des partis politiques qui imposent leurs lignes. Nous ne reproduirons pas les défauts que nous critiquons.

Nous nous basons sur l'individu même, sur le citoyen. Nous prenons notre force dans la diversité de chacun.

  • Deuxième principe : le respect de la diversité de chacun.
  • Troisième principe : la représentativité des Français.

Autres principes

Nous gardons à l'esprit que le travail ne suffit pas, si les revenus sont insuffisants pour manger, se nourrir, se soigner, étudier. L'inflation peut facilement balayer des augmentations régulières de salaire. Nous restons attentifs au premier poste de dépenses des ménages : le logement.

  • Quatrième principe : la baisse significative du coût du logement.

Les réticences de notre société

Nos idées sont simples, pour un coût relativement bas vu les résultats attendus.

Si elles n'ont pas vu le jour avant, malgré les alternances politiques droite/gauche, c'est qu'elles font peur : peur du changement, peur de l'inconnu, incompréhension...

Quoi qu'on en dise, le conservatisme ne touche pas seulement la droite, mais l'ensemble de la société française. On l'a vu avec le référendum sur la Constitution européenne, et avec la part grandissante accordée aux questions de « sécurité ».

Or, pour rejoindre également notre premier principe, nous devons réconcilier les Français : d'un côté les catégories défavorisées, de l'autre ceux qui sont plus aisés, et qui souvent font partie des décideurs.

  • Cinquième principe : l'obligation de dialogue, et l'ouverture d'esprit.

Ces 5 principes sont intengibles. Ensuite on peut rajouter des directives ou des recommandations.

Directives, recommandations, idées
Elles font partie du débat interne, dans lequel chacun doit participer.



   

Il est 16 h 43 min. Page créée en 3 ms.
\